16 décembre 2008

Lune Bleue - 39 -

La suite. Vu que cela à l'air de vous transcender...

Bonne lecture.

Gil_Grissom_by_nemurism

J’ai difficilement dégluti, mal à l’aise. Elle m’a observé et a réalisé mon état dans un petit sourire plutôt triste.

 _Au départ…je n’étais pas rassurée de savoir que mon mari travaillait avec une femme plus jeune et plus belle que moi…

 _Je… !

 _Mais Jimmy m’a rapidement démontré que vous n’entreteniez pas ce genre de relation. Lorsque tu es venue la première fois à la maison, j’ai compris que je n’avais aucune raison d’être jalouse. Tu as beau être sa supérieure hiérarchique, il te considère plus comme une petite sœur turbulente que comme une collègue de travail. Même s’il reconnaît volontiers tes dons pour ce travail.

J’ai faiblement reniflé, touchée, et Lucas s’est réveillé de son micro-sommeil.


 _Oh, tu pleures ?

 _Non mon grand, je suis juste un peu fatiguée.

 _Faut pas avoir peur tu sais ? papa va revenir, il me l’a dit !

 _Ah oui ?

 _Oui ! me dit-il avec toute sa conviction enfantine, il m’a toujours dit de ne pas m’inquiéter s’il ne rentrait pas à la maison. C’est parce que son travail est très dur et que ça lui prend beaucoup de temps.

J’ai eu un sourire sans oser lui dire ce qu’il se passait vraiment derrière ces doubles portes. Viviane a secoué la tête : il essayait de se montrer fort, comme lui avait appris son père pour éviter qu’elle ne s’inquiète. Alors il faisait semblant de faire comme ce n’était pas grave du haut de son jeune âge. Mais au fond, il devait avoir peur. Peur que Flack ne ressorte jamais de cette satanée salle d’opération.


 _Ah !

Les portes se sont ouvertes juste au moment où je finissais de penser. Le chirurgien a retiré son masque en nous voyant là, prostrées, pendues à ses lèvres.

 _Madame Flack ?

 _Oui !

Il a eu un sourire avenant qui nous a tout de suite rassuré.

 _Tout s’est bien passé. Votre mari a perdu beaucoup de sang, mais heureusement pour lui, il était juste à la porte de notre hôpital. Nous sommes parvenus à stopper l’hémorragie.

 _Il…il va s’en sortir ?

 _Il va avoir besoin de beaucoup de repos, mais sauf complication de dernière minute, il devrait bien s’en remettre, oui.

Je n’ai pas pu retenir un long soupir de soulagement. Viviane a repris son fils entre ses bras, les larmes aux yeux et j’ai remercié le médecin d’une poignée de main chaleureuse. C’était une excellente nouvelle !

 _Je vais prévenir le capitaine. Appelle-moi si vous avez besoin de quelque chose d’accord ?

 _Oui oui ne t’en fais pas, me dit-elle dans un large sourire, je vais veiller sur lui avec Lucas. Concentre-toi sur cette affaire. Mais fais attention à toi, reprit-elle avec sérieux, ne va pas te mettre encore dans des situations impossibles, d’accord ?

J’ai eu un rire nerveux.

 _Je vais essayer oui.

J’ai salué Lucas en lui faisant promettre de veiller sur ses parents pour moi et j’ai quitté le couloir d’un pas rapide. J’avais envie de rester avec eux pour accueillir Flack dans sa chambre, mais j’avais malheureusement beaucoup de travail. Je voulais chopper ce salopard en capuche !


Posté par miyaki2384 à 12:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Lune Bleue - 39 -

    oui oui, tu aimes faire durer le plaisir...
    tu serais un p'tit peu sadique que ça ne m'étonnerai pas

    Posté par Goldie, 16 décembre 2008 à 16:07 | | Répondre
  • Ah ah ça se voit autant que ça ?? :p

    Posté par Artémis, 19 décembre 2008 à 18:59 | | Répondre
Nouveau commentaire